Voir par les sens de l’autre

Petit exercice de connexion…

Nos compagnons d’autres espèces perçoivent le monde d’une autre manière que la nôtre. Le champ de vision des chevaux est panoramique et leur perception des couleurs est différente. Les chiens perçoivent le monde avec leur truffe. Les lapins sont extrêmement sensibles aux moindres variations de leur environnement, etc.

J’ai découvert comment mon chien « voyait » en me connectant à sa truffe, en balade. D’abord, parce que cela nous reliait plus intimement, ensuite parce que je suis curieuse : qu’est-ce qui t’attire donc dans les fourrés, les bosquets, les buissons ? J’ai pris une grande inspiration et j’ai vu des images, brèves, de petits animaux : lièvre, campagnol, écureuil, etc.

C’est devenu un rituel pendant les sorties. « Montre moi ce que tu sens ». Et c’est vraiment un exercice très intéressant, qui permet de développer notre lien à l’autre, mais aussi de remettre à notre juste place nos propres perceptions – et d’échanger, bien sûr.

Comment faire ? Prenez trois grandes inspirations, connectez-vous à votre cœur et à celui de votre compagnon. Et demandez-lui, lors d’une balade, quand vous êtes assis sur le canapé, etc. de vous montrer ce qu’il perçoit!